Assainir l’air : les bons réflexes pour une meilleure santé

La plupart des gens l’ignorent, mais l’air ambiant qu’ils respirent dans leur maison n’est pas souvent ce qu’il a de plus pur, contrairement à ce qu’ils respirent à l’extérieur. L’air ambiant qui est enfermé à l’intérieur se compose de nombreux éléments nocifs et néfastes comme les composés organiques volatils ou COV, les particules fines ou encore les acariens. Plus ils s’accumulent, plus les risques pour la santé sont élevés. Ainsi, voici des astuces pour assainir l’air dans sa maison.

Entretenir le système de ventilation

Pour respirer de l’air frais et sain, il faut entretenir régulièrement son système de ventilation qui a pour fonction de renouveler l’air ambiant. Dans un premier temps, le renouvellement consiste à évacuer les polluants et l’humidité qui évite ainsi l’apparition de moisissures et le développement de maladies respiratoires.

Cependant, une ventilation peut être naturelle ou artificielle. Dans le premier cas, il s’agit de bien entretenir les ouvertures à grilles qui se trouvent dans les pièces humides. Un coup de chiffon suffit à remettre tout en état. Dans le second cas, on parle de ventilation mécanique contrôlée ou VMC. L’utilisation d’un VMC à double flux est souvent plus intéressante que le système à simple flux pour des raisons d’économies de chauffage. Mais que ce soit l’un ou l’autre, l’entretien consiste à nettoyer les bouches d’extraction et à remplacer régulièrement les filtres.

Ouvrir les fenêtres quotidiennement

On ne le dit jamais assez souvent, mais il est important d’ouvrir les fenêtres au moins une dizaine de minutes dès l’aube et une autre dizaine de minutes le soir, avant de dormir. Le fait de laisser les fenêtres ouvertes permet de laisser l’air circuler et d’éviter que les polluants ne soient respirés durant le sommeil.

Laisser un espace d’aération en dessous des portes

On oublie souvent la fonction du petit espace sous la porte d’entrée ou les autres portes de la maison. Appelé détalonnage, il sert en réalité à laisser l’air circuler d’une pièce à l’autre et optimise l’aspiration de l’humidité et des polluants dans les pièces humides (cuisine, toilettes, salles d’eau). En général, il faut un petit interstice d’environ 1 cm pour que l’air puisse circuler normalement et se renouveler constamment grâce à la VMC.

Éviter de polluer l’air avec les fumées

Aujourd’hui, l’intérieur de la maison peut concentrer un certain nombre de fumées d’origine diverse. Elles peuvent provenir des bougies parfumées, des cigarettes, des encens, etc. Il faut savoir que la combustion dégage des composés organiques volatils ainsi que des particules dangereuses pour la santé. Du fait qu’ils ont une longévité importante, ils peuvent rester à l’intérieur d’une maison pendant plusieurs années. Par exemple, une étude a permis de prouver que la fumée d’une cigarette peut demeurer pendant 20 ans dans une pièce.

Faire le ménage, mais de manière simple

Aujourd’hui, on utilise de nombreux produits d’entretien et de nettoyage de la maison qui sont censés assainir les surfaces, leur apporter de la brillance et rafraîchir l’air ambiant. Cependant, les ingrédients à l’origine de ces actions produisent des COV.

Lors du ménage, il est recommandé de privilégier les produits classiques ou les recettes grand-mère à base d’ingrédients naturels. Un détergent bio peut être composé chez soi en utilisant du vinaigre blanc, du citron et un peu de savon (noir ou de Marsei

lle).